Les chiffres font état d'un léger recul : 137 galeries et marchands d'art étaient présents au Brafa de l'année dernière, alors que cette édition-ci en propose 132. Mais le vrai test de popularité 2017 sera de voir si les 58.000 visiteurs de 2016 seront égalés, voire dépassés. Le Bruxelles d'après les attentats repasse en vitesse de croisière dans ...

Les chiffres font état d'un léger recul : 137 galeries et marchands d'art étaient présents au Brafa de l'année dernière, alors que cette édition-ci en propose 132. Mais le vrai test de popularité 2017 sera de voir si les 58.000 visiteurs de 2016 seront égalés, voire dépassés. Le Bruxelles d'après les attentats repasse en vitesse de croisière dans un Tour & Taxis lui aussi en mutation, le festival Couleur Café étant parti s'installer du côté de l'Atomium. Cela n'altère pas le menu de cette foire d'art internationale (un rien chère d'accès : 25 euros le prix d'entrée) rassemblant une quinzaine de pays dans un balayage généreux : quatre millénaires d'histoire de l'art en une quinzaine de disciplines et spécialités, dont bien évidemment l'archéologie, la joaillerie, la peinture, la sculpture, le mobilier et le design, sans oublier la BD, amenée, entre autres, par la Belgian Fine Comic Strip Gallery de Luxembourg. Dans ce méandre de genres, d'oeuvres et de prix, on coche subjectivement cinq destinations. A commencer par la galerie Jacques Barrère, qui vend une somptueuse terracotta, une tête de bouddha d'art gréco-bouddhique du 3e ou 4e siècle. La Boon Gallery propose, elle, une création à l'huile et charbon de bois de Jean-Michel Basquiat de 1983, alors que le peintre " Cobra " Asger Jorn et ses couleurs fracturées sont présentées par la Die Galerie. Pas si loin de l'esthétique chaude d'un Tom Wesselmann, senior du pop art US, dont un nu daté de 1980 est vendu par la Galerie Pascal Lansberg. Ce qui laisse à Pierre Soulages, artiste vivant doyen de l'édition (il est né en 1919), le privilège de proposer, via Omer Tiroche, une huile d'avant son noir total. Brafa, du 21 au 29 janvier à Tour & Taxis à Bruxelles, www.brafa.art