Selon le quotidien, il s'agit de la première étape d'une réduction d'effectifs prévue en plusieurs temps pour ne pas déstabiliser la relance de l'activité. Carrefour n'a pu être joint pour commenter ces informations.

Le géant de la distribution pourrait avoir besoin de lever jusqu'à 3 milliards d'euros pour financer le redressement de ses hypermarchés européens mais les conditions financières et économiques augurent de choix difficiles pour son nouveau PDG Georges Plassat. Après s'être retiré de la Grèce en juin, Carrefour pourrait quitter des pays

non stratégiques comme la Turquie, l'Indonésie ou la Pologne pour libérer de la trésorerie.

Trends.be avec Belga

Selon le quotidien, il s'agit de la première étape d'une réduction d'effectifs prévue en plusieurs temps pour ne pas déstabiliser la relance de l'activité. Carrefour n'a pu être joint pour commenter ces informations. Le géant de la distribution pourrait avoir besoin de lever jusqu'à 3 milliards d'euros pour financer le redressement de ses hypermarchés européens mais les conditions financières et économiques augurent de choix difficiles pour son nouveau PDG Georges Plassat. Après s'être retiré de la Grèce en juin, Carrefour pourrait quitter des pays non stratégiques comme la Turquie, l'Indonésie ou la Pologne pour libérer de la trésorerie. Trends.be avec Belga