Autre tendance positive relevée par le prestataire de services RH, les travailleurs belges ont été un peu moins souvent absents l'an dernier: 1,2 fois par an en moyenne contre 1,4 fois en 2019. Là aussi, c'est le niveau le plus bas depuis 2010.

Ces améliorations s'expliquent sans doute par le recours au télétravail, la distanciation physique et les mesures d'hygiène.

Mais d'autres évolutions sont plus inquiétantes. Ainsi, 14,66% des travailleurs ont été absents plus d'un mois et moins d'un an, ce qui représente une augmentation de 17% par rapport à 2019 (12,53%). Et ceux qui ont été absents pour une courte période l'ont été en moyenne un peu plus longtemps qu'en 2019, selon SD Worx.

Autre tendance positive relevée par le prestataire de services RH, les travailleurs belges ont été un peu moins souvent absents l'an dernier: 1,2 fois par an en moyenne contre 1,4 fois en 2019. Là aussi, c'est le niveau le plus bas depuis 2010. Ces améliorations s'expliquent sans doute par le recours au télétravail, la distanciation physique et les mesures d'hygiène. Mais d'autres évolutions sont plus inquiétantes. Ainsi, 14,66% des travailleurs ont été absents plus d'un mois et moins d'un an, ce qui représente une augmentation de 17% par rapport à 2019 (12,53%). Et ceux qui ont été absents pour une courte période l'ont été en moyenne un peu plus longtemps qu'en 2019, selon SD Worx.