Ce sont surtout les supermarchés, les entreprises technologiques, les industries métallurgiques et les industries agro-alimentaires qui auront moins de jobs à proposer aux étudiants, selon Het Nieuwsblad et De Standaard.

"Cette diminution est due en grande partie aux mauvaises perspectives économiques", déclare Paul Verschueren de Federgon. "Il y a moins de demande en personnel et l'offre en jobs étudiants suit cette tendance", ajoute-t-il. Les étudiants peuvent toujours se tourner vers l'horeca et les parcs d'attractions pour trouver une activité rémunératrice. Au niveau régional, il existe aussi de nombreuses différences dans l'offre d'emploi, Bruxelles disposant de plus de postes vacants dans le secteur horeca.

Ce sont surtout les supermarchés, les entreprises technologiques, les industries métallurgiques et les industries agro-alimentaires qui auront moins de jobs à proposer aux étudiants, selon Het Nieuwsblad et De Standaard. "Cette diminution est due en grande partie aux mauvaises perspectives économiques", déclare Paul Verschueren de Federgon. "Il y a moins de demande en personnel et l'offre en jobs étudiants suit cette tendance", ajoute-t-il. Les étudiants peuvent toujours se tourner vers l'horeca et les parcs d'attractions pour trouver une activité rémunératrice. Au niveau régional, il existe aussi de nombreuses différences dans l'offre d'emploi, Bruxelles disposant de plus de postes vacants dans le secteur horeca.