L'administration flamande de l'Environnement et l'Agence flamande des soins de santé ont ordonné vendredi la mise à l'arrêt temporaire des processus de production de 3M responsables des rejets de PFOS, des substances chimiques considérées comme perturbateurs endocriniens.

Une ancienne pollution aux PFOS a été découverte il y a quelques mois dans et autour de l'usine, à la suite de travaux d'infrastructures pour le bouclage du ring d'Anvers (liaison Oosterweel).

L'administration flamande de l'Environnement et l'Agence flamande des soins de santé ont ordonné vendredi la mise à l'arrêt temporaire des processus de production de 3M responsables des rejets de PFOS, des substances chimiques considérées comme perturbateurs endocriniens. Une ancienne pollution aux PFOS a été découverte il y a quelques mois dans et autour de l'usine, à la suite de travaux d'infrastructures pour le bouclage du ring d'Anvers (liaison Oosterweel).