Le pourcentage de travailleurs percevant une indemnité de télétravail était au plus haut depuis le début de la crise en avril, à 3,7%, selon les derniers chiffres de Partena Professional mardi. Si la proportion reste faible, seul 0,2% des quelque 260.000 travailleurs observés bénéficiaient d'une telle indemnité en janvier 2020.

Le montant maximal pouvant être octroyé comme indemnité forfaitaire de bureau, pour les travailleurs effectuant du télétravail de façon structurelle et régulière, est de 129,48 euros par mois (exceptionnellement 144,31 euros pour les mois d'avril, mai et juin 2021). Entre janvier et avril, le montant moyen perçu par des télétravailleurs était de 74 euros net.

Normalement, les travailleurs ont droit à un remboursement de leur employeur dans le cadre du télétravail structurel mais non pour le télétravail occasionnel. Dans le cadre de la crise provoquée par la pandémie, les différences entre télétravail occasionnel et structurel peuvent être plus floues, note Partena Professional.

Le pourcentage de travailleurs percevant une indemnité de télétravail était au plus haut depuis le début de la crise en avril, à 3,7%, selon les derniers chiffres de Partena Professional mardi. Si la proportion reste faible, seul 0,2% des quelque 260.000 travailleurs observés bénéficiaient d'une telle indemnité en janvier 2020.Le montant maximal pouvant être octroyé comme indemnité forfaitaire de bureau, pour les travailleurs effectuant du télétravail de façon structurelle et régulière, est de 129,48 euros par mois (exceptionnellement 144,31 euros pour les mois d'avril, mai et juin 2021). Entre janvier et avril, le montant moyen perçu par des télétravailleurs était de 74 euros net. Normalement, les travailleurs ont droit à un remboursement de leur employeur dans le cadre du télétravail structurel mais non pour le télétravail occasionnel. Dans le cadre de la crise provoquée par la pandémie, les différences entre télétravail occasionnel et structurel peuvent être plus floues, note Partena Professional.