Son bénéfice net a bondi de 24% à 10,9 milliards d'euros, un nouveau plus haut après le sommet atteint en 2016.

"Notre entreprise fait preuve d'un succès continu en ces temps de volatilité", s'est félicité dans un communiqué son patron, Dieter Zetsche.

Au niveau opérationnel, le bénéfice d'exploitation (Ebit) a atteint 14,7 milliards d'euros, soit une progression de 14% sur un an, conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

Tiré par toutes les divisions, le chiffre d'affaires a lui aussi progressé comme escompté par les analystes, de 7% à environ 164 milliards d'euros.

Ces performances s'expliquent par les succès de vente du groupe de Stuttgart (sud-ouest), qui a écoulé 3,27 millions de véhicules l'an passé (+9%), dont 2,37 millions (+8%) de voitures Mercedes-Benz et Smart.

Son bénéfice net a bondi de 24% à 10,9 milliards d'euros, un nouveau plus haut après le sommet atteint en 2016. "Notre entreprise fait preuve d'un succès continu en ces temps de volatilité", s'est félicité dans un communiqué son patron, Dieter Zetsche. Au niveau opérationnel, le bénéfice d'exploitation (Ebit) a atteint 14,7 milliards d'euros, soit une progression de 14% sur un an, conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset. Tiré par toutes les divisions, le chiffre d'affaires a lui aussi progressé comme escompté par les analystes, de 7% à environ 164 milliards d'euros. Ces performances s'expliquent par les succès de vente du groupe de Stuttgart (sud-ouest), qui a écoulé 3,27 millions de véhicules l'an passé (+9%), dont 2,37 millions (+8%) de voitures Mercedes-Benz et Smart.