Voilà le constat que rapportent mardi Le Soir et L'Echo sur base d'une étude du Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp). Il n'y a jamais eu autant de jours de grève sur un premier semestre depuis 1991, date à laquelle le mode de comptabilisation actuel a été introduit.

Par ailleurs, le Crisp constate qu'il y a eu au premier semestre 2012 plus de jours de grève que sur l'ensemble de l'année 2010. La tendance sur les dix dernières années montre toutefois une baisse du nombre de jours de grève par rapport à la décennie précédente.

Un jour de grève est comptabilisé chaque fois qu'un travailleur fait grève une journée dans une entreprise. L'étude révèle qu'il y a en réalité beaucoup plus de dépôts de préavis de grève que de grèves effectives.

Voilà le constat que rapportent mardi Le Soir et L'Echo sur base d'une étude du Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp). Il n'y a jamais eu autant de jours de grève sur un premier semestre depuis 1991, date à laquelle le mode de comptabilisation actuel a été introduit. Par ailleurs, le Crisp constate qu'il y a eu au premier semestre 2012 plus de jours de grève que sur l'ensemble de l'année 2010. La tendance sur les dix dernières années montre toutefois une baisse du nombre de jours de grève par rapport à la décennie précédente. Un jour de grève est comptabilisé chaque fois qu'un travailleur fait grève une journée dans une entreprise. L'étude révèle qu'il y a en réalité beaucoup plus de dépôts de préavis de grève que de grèves effectives.