Selon une enquête de Manpower, menée auprès de 25.000 employeurs dans 39 pays et domaines différents, 21% des 329 employeurs belges interrogés ont admis chercher des collaborateurs à l'étranger, la moyenne européenne se situant à 19%.

"Avec la politique favorable à la migration et l'ouverture des frontières dans l'Union européenne, 76% des employeurs belges n'éprouvent que peu de problèmes", selon Manpower. Ceux-ci recherchent leurs collaborateurs principalement en Roumanie (12%), en France (11%), en Pologne (10 %), au Maroc (10%) ou aux Pays-Bas (7%).

Il ressort également de l'enquête que, dans le monde, près d'un employeur sur quatre (24%) fait appel à des employés étrangers pour compenser le manque de talent dans son pays.

En outre, 35% des employeurs, de par le monde, recherchent à l'étranger des ouvriers formés; 11% recrutent des spécialistes IT et 10% traquent des collaborateurs administratifs multilingues ou du personnel médical. Enfin, 5% cherchent des ingénieurs.

Trends.be, avec Belga

Selon une enquête de Manpower, menée auprès de 25.000 employeurs dans 39 pays et domaines différents, 21% des 329 employeurs belges interrogés ont admis chercher des collaborateurs à l'étranger, la moyenne européenne se situant à 19%. "Avec la politique favorable à la migration et l'ouverture des frontières dans l'Union européenne, 76% des employeurs belges n'éprouvent que peu de problèmes", selon Manpower. Ceux-ci recherchent leurs collaborateurs principalement en Roumanie (12%), en France (11%), en Pologne (10 %), au Maroc (10%) ou aux Pays-Bas (7%). Il ressort également de l'enquête que, dans le monde, près d'un employeur sur quatre (24%) fait appel à des employés étrangers pour compenser le manque de talent dans son pays. En outre, 35% des employeurs, de par le monde, recherchent à l'étranger des ouvriers formés; 11% recrutent des spécialistes IT et 10% traquent des collaborateurs administratifs multilingues ou du personnel médical. Enfin, 5% cherchent des ingénieurs. Trends.be, avec Belga