40 % des entreprises installées en Belgique envisagent de déménager leur production ou des fonctions de support hors de nos frontières, révèlent les derniers résultats de l'enquête trimestrielle menée par Deloitte auprès des directeurs financiers (CFO) en Belgique. Au premier trimestre de 2009, 15 % seulement des répondants avaient pointé la délocalisation comme mesure d'économie structurelle à envisager.

D'une manière générale, l'enquête montre un tassement de l'optimisme des milieux d'affaires. Alors que, voici trois mois, 65 % des CFO s'attendaient à une accélération de la demande pour les biens et services de leur entreprise en 2010, moins d'un sur deux est désormais de cet avis. La majorité reporte maintenant son espoir de reprise pour 2011.

Il s'avère en outre que le nombre de directeurs financiers qui sont plus optimistes qu'au trimestre précédent se stabilise, et que les attentes concernant l'évolution du cash-flow se sont détériorées pour la première fois depuis un an.

Quelque 48 directeurs financiers ont répondu à cette enquête menée du 15 mars au 10 avril, dont la moitié représentent des sociétés cotées.

Trends.be, avec belga

40 % des entreprises installées en Belgique envisagent de déménager leur production ou des fonctions de support hors de nos frontières, révèlent les derniers résultats de l'enquête trimestrielle menée par Deloitte auprès des directeurs financiers (CFO) en Belgique. Au premier trimestre de 2009, 15 % seulement des répondants avaient pointé la délocalisation comme mesure d'économie structurelle à envisager.D'une manière générale, l'enquête montre un tassement de l'optimisme des milieux d'affaires. Alors que, voici trois mois, 65 % des CFO s'attendaient à une accélération de la demande pour les biens et services de leur entreprise en 2010, moins d'un sur deux est désormais de cet avis. La majorité reporte maintenant son espoir de reprise pour 2011.Il s'avère en outre que le nombre de directeurs financiers qui sont plus optimistes qu'au trimestre précédent se stabilise, et que les attentes concernant l'évolution du cash-flow se sont détériorées pour la première fois depuis un an.Quelque 48 directeurs financiers ont répondu à cette enquête menée du 15 mars au 10 avril, dont la moitié représentent des sociétés cotées.Trends.be, avec belga