La FEB a réalisé une enquête auprès de 563 employeurs du secteur privé et l'an dernier, une entreprise sur quatre dit avoir retiré une offre d'emploi faute de candidats. Actuellement, quatre entreprises sur dix ont des offres d'emploi non pourvues depuis plus de trois mois. Le secteur le plus touché par la pénurie de maintenance est celui de la construction, suivi par le commerce de gros.

Ce problème, quelque peu éclipsé durant la crise, va s'intensifier dans les prochaines années en raison du vieillissement de la population, s'inquiète la FEB. Ainsi, les entreprises interrogées indiquent qu'elles vont perdre 5,8 pc de leurs effectifs, soit un total de plus de 150.000 emplois qui seront vacants dans les cinq prochaines années. Au vu de ces départs programmés et de la difficulté à trouver de nouveaux employés et ouvriers, de nombreux patrons commencent dès lors à "chouchouter" les plus âgés, en acceptant notamment du travail à temps partiel ou en adaptant le contenu des fonctions en tenant compte de l'âge. Près de 40 pc des entreprises ont aussi adouci les conditions de travail.

Trends.be, avec Belga

La FEB a réalisé une enquête auprès de 563 employeurs du secteur privé et l'an dernier, une entreprise sur quatre dit avoir retiré une offre d'emploi faute de candidats. Actuellement, quatre entreprises sur dix ont des offres d'emploi non pourvues depuis plus de trois mois. Le secteur le plus touché par la pénurie de maintenance est celui de la construction, suivi par le commerce de gros. Ce problème, quelque peu éclipsé durant la crise, va s'intensifier dans les prochaines années en raison du vieillissement de la population, s'inquiète la FEB. Ainsi, les entreprises interrogées indiquent qu'elles vont perdre 5,8 pc de leurs effectifs, soit un total de plus de 150.000 emplois qui seront vacants dans les cinq prochaines années. Au vu de ces départs programmés et de la difficulté à trouver de nouveaux employés et ouvriers, de nombreux patrons commencent dès lors à "chouchouter" les plus âgés, en acceptant notamment du travail à temps partiel ou en adaptant le contenu des fonctions en tenant compte de l'âge. Près de 40 pc des entreprises ont aussi adouci les conditions de travail. Trends.be, avec Belga