Située dans le Tyrol autrichien, à une centaine de kilomètres au sud de Munich, Wörgl est surtout connu pour ses pistes de ski, son réseau ferroviaire et son château d'Itter, lieu d'une des dernières batailles de la Seconde Guerre mondiale, le 4 mai 1945. Pourtant, dans les années 1930, cette ville à la superficie à peine plus grande qu'un village belge a vécu une des expériences économiques les plus probantes de l'Histoire. En se basant sur les propos de Silvio Gessel, théoricien et monétaire né à Saint-Vith, et sur l'essai réalisé quelque temps plus tôt par la ville minière de Schwanenkirchen, le maire de Wörgl a décidé de mettre en place des " certificats de travail ". Le 5 juillet 1932, les schillings de l'époque sont ainsi officiellement remplacés par des billets de 1, 5 ou 10 " bons-travail ". Dans les mois qui suivent, ces bons sont utilisés pour payer les ouvriers dans leurs travaux publics, mais ils circulent également dans les différents commerces locaux. Du coup, l'épargne diminue, l'économie locale connaît un boom, au contraire du taux de chômage qui va jusqu'à accuser une chute de 25 %.
...