Symbiose, une femme

Ma première impression, je dois bien l'avouer :
Elle était vraiment pas mal. Pas de questions hors propos
À qui pouvait-elle faire confiance ?
Chaque cadre veut avoir raison, même celui-là, sans doute.
Elle connaissait tous les chiffres, prévoyait toutes les questions
Que la Suisse pourrait poser, on peut alors manipuler les chiffres
Ce qu'elle voulait justement éviter.

Comment jongler, quand personne ne veut changer,
Et quand on applaudit toujours aux performances !
Tout cela est voué à disparaître, toi et toi, et toi et toi
Dehors, pas le temps de discuter
La terre continue à tourner
La technique des rustines est dépassée.

Elle était à la manoeuvre, agissant avec force et rapidité,
Je suivais, en l'encadrant quelque peu.
Il n'a pas fallu beaucoup de temps
Pour sauver l'entreprise, in extremis.
Les anciennes habitudes, on s'en sépara, la mort dans l'âme.

Plus tard, je me suis étonné
De ne plus entendre parler d'elle.
Nous avions pourtant travaillé au même objectif
La récompense était à portée de main.
Un dîner avec elle
M'eut été agréable.

Bedrijfsgedichten, Luc Elen, Uitgeverij Brandhome publishing, 2010, ISBN 9789077163009. www.brandhome.com luc.elen@telenet.be

Symbiose, une femmeMa première impression, je dois bien l'avouer : Elle était vraiment pas mal. Pas de questions hors propos À qui pouvait-elle faire confiance ? Chaque cadre veut avoir raison, même celui-là, sans doute. Elle connaissait tous les chiffres, prévoyait toutes les questions Que la Suisse pourrait poser, on peut alors manipuler les chiffres Ce qu'elle voulait justement éviter. Comment jongler, quand personne ne veut changer, Et quand on applaudit toujours aux performances ! Tout cela est voué à disparaître, toi et toi, et toi et toi Dehors, pas le temps de discuter La terre continue à tourner La technique des rustines est dépassée. Elle était à la manoeuvre, agissant avec force et rapidité, Je suivais, en l'encadrant quelque peu. Il n'a pas fallu beaucoup de temps Pour sauver l'entreprise, in extremis. Les anciennes habitudes, on s'en sépara, la mort dans l'âme. Plus tard, je me suis étonné De ne plus entendre parler d'elle. Nous avions pourtant travaillé au même objectif La récompense était à portée de main. Un dîner avec elle M'eut été agréable. Bedrijfsgedichten, Luc Elen, Uitgeverij Brandhome publishing, 2010, ISBN 9789077163009. www.brandhome.com luc.elen@telenet.be