La FEB a comparé les programmes des différents partis mais ne donnera pas de consigne de vote. "Peu importe que le chat soit gris ou noir pourvu qu'il attrape les souris", a-t-on commenté. La FEB appelle les hommes politiques à ne pas hésiter. Elle voudrait que des décisions importantes soient prises dans les deux premières années et qu'elles produisent leurs effets durant les trois années suivantes. La fédération patronale espère par ailleurs que les gouvernements mettront en oeuvre des réformes structurelles plutôt que de prendre des mesures rapides qui rapportent peu. Un certain nombre d'indicateurs montrent que les tensions montent, poursuit-on. La balance commerciale est négative depuis six ans, les entreprises perdent du terrain face à leurs concurrentes, la désindustrialisation touche davantage la Belgique que d'autres pays et les possibilités d'emploi pour les personnes peu qualifiées et les seniors sont problématiques. L'analyse des programmes montre que la tâche ne sera pas aisée, puisque seules deux mesures structurelles font consensus: la baisse du coût salarial et le budget mobilité, a constaté la FEB. (Belga)

La FEB a comparé les programmes des différents partis mais ne donnera pas de consigne de vote. "Peu importe que le chat soit gris ou noir pourvu qu'il attrape les souris", a-t-on commenté. La FEB appelle les hommes politiques à ne pas hésiter. Elle voudrait que des décisions importantes soient prises dans les deux premières années et qu'elles produisent leurs effets durant les trois années suivantes. La fédération patronale espère par ailleurs que les gouvernements mettront en oeuvre des réformes structurelles plutôt que de prendre des mesures rapides qui rapportent peu. Un certain nombre d'indicateurs montrent que les tensions montent, poursuit-on. La balance commerciale est négative depuis six ans, les entreprises perdent du terrain face à leurs concurrentes, la désindustrialisation touche davantage la Belgique que d'autres pays et les possibilités d'emploi pour les personnes peu qualifiées et les seniors sont problématiques. L'analyse des programmes montre que la tâche ne sera pas aisée, puisque seules deux mesures structurelles font consensus: la baisse du coût salarial et le budget mobilité, a constaté la FEB. (Belga)