Distribution de tracts, saynète relatant le "jugement du demandeur d'emploi en place publique", information au public sont notamment au programme. L'objectif des participants est de montrer leur inquiétude et leur mécontentement face à ce qu'ils estiment être une politique d'exclusion menée par le gouvernement. Plus concrètement, les travailleurs sans emploi de la CSC veulent souligner leur inquiétude, notamment, quant à la dégressivité et à la limitation dans le temps des allocations de chômage, l'augmentation des demandes d'interventions des CPAS, la pression accrue sur les demandeurs d'emploi ou encore la gestion des demandeurs d'emploi estimée en complet décalage avec la réalité du marché de l'emploi. "Notre action a également pour objectif d'informer les demandeurs d'emploi dont beaucoup ne sont pas informés de ce qui les attend dans les mois qui viennent", a indiqué Lorenzo Marredda de la CSC. "Nous attendons encore d'autres militants ce mardi à Mons, malgré la pluie. Le public que nous avons déjà rencontré en début de matinée a été interpellé par notre action qui s'avère donc justifiée." (Belga)

Distribution de tracts, saynète relatant le "jugement du demandeur d'emploi en place publique", information au public sont notamment au programme. L'objectif des participants est de montrer leur inquiétude et leur mécontentement face à ce qu'ils estiment être une politique d'exclusion menée par le gouvernement. Plus concrètement, les travailleurs sans emploi de la CSC veulent souligner leur inquiétude, notamment, quant à la dégressivité et à la limitation dans le temps des allocations de chômage, l'augmentation des demandes d'interventions des CPAS, la pression accrue sur les demandeurs d'emploi ou encore la gestion des demandeurs d'emploi estimée en complet décalage avec la réalité du marché de l'emploi. "Notre action a également pour objectif d'informer les demandeurs d'emploi dont beaucoup ne sont pas informés de ce qui les attend dans les mois qui viennent", a indiqué Lorenzo Marredda de la CSC. "Nous attendons encore d'autres militants ce mardi à Mons, malgré la pluie. Le public que nous avons déjà rencontré en début de matinée a été interpellé par notre action qui s'avère donc justifiée." (Belga)