"Nous allons suspendre toutes nos importations de pommes de terre en provenance de l'Union européenne à partir du 1er juillet", a déclaré à l'AFP le porte-parole de Rosselkhoznadzor, Alexeï Alexeenko, en soulignant qu'il s'agissait d'une mesure "temporaire". La Russie reproche notamment à l'UE de "ne pas accorder une attention suffisante à la sécurité alimentaire", affirmant que des "parasites des champs telles des anguillules sont découverts assez souvent" dans les livraisons de pommes de terre européennes, selon M. Alexeenko. La suspension concerne également les semences de pommes de terre européennes, a-t-il précisé. "Nous espérons que notre décision incitera l'UE à trouver une solution à ce problème", a ajouté le porte-parole. En 2012, la Russie a importé environ 460.000 tonnes de pommes de terre, dont la plupart provenaient des pays de l'UE comme les Pays-Bas, la Belgique et la France, selon le service fédéral des statistiques russe (Rosstat). (Belga)

"Nous allons suspendre toutes nos importations de pommes de terre en provenance de l'Union européenne à partir du 1er juillet", a déclaré à l'AFP le porte-parole de Rosselkhoznadzor, Alexeï Alexeenko, en soulignant qu'il s'agissait d'une mesure "temporaire". La Russie reproche notamment à l'UE de "ne pas accorder une attention suffisante à la sécurité alimentaire", affirmant que des "parasites des champs telles des anguillules sont découverts assez souvent" dans les livraisons de pommes de terre européennes, selon M. Alexeenko. La suspension concerne également les semences de pommes de terre européennes, a-t-il précisé. "Nous espérons que notre décision incitera l'UE à trouver une solution à ce problème", a ajouté le porte-parole. En 2012, la Russie a importé environ 460.000 tonnes de pommes de terre, dont la plupart provenaient des pays de l'UE comme les Pays-Bas, la Belgique et la France, selon le service fédéral des statistiques russe (Rosstat). (Belga)