"Ce nouveau plan a déjà fait couler beaucoup d'encre et de nombreuses voix se sont élevées. Nous ne voulons certainement pas le mettre entièrement à la poubelle", écrivent-ils en évoquant "un certain nombre d'améliorations, notamment pour les voyageurs de Gand, Louvain, Liège et Namur vers Bruxelles". Par contre, la suppression des premiers et derniers trains constitue "le point le plus critique" que ne peut justifier le contexte budgétaire. "Nous sommes convaincus qu'il est possible, même dans le cadre budgétaire actuel, d'empêcher la suppression de ces trains en procédant à des mesures intelligentes", poursuivent les signataires de la lettre. Ces derniers appellent enfin à la mise en place "au plus vite" d'une concertation à laquelle ils se disent prêts à apporter leur expertise. (Belga)

"Ce nouveau plan a déjà fait couler beaucoup d'encre et de nombreuses voix se sont élevées. Nous ne voulons certainement pas le mettre entièrement à la poubelle", écrivent-ils en évoquant "un certain nombre d'améliorations, notamment pour les voyageurs de Gand, Louvain, Liège et Namur vers Bruxelles". Par contre, la suppression des premiers et derniers trains constitue "le point le plus critique" que ne peut justifier le contexte budgétaire. "Nous sommes convaincus qu'il est possible, même dans le cadre budgétaire actuel, d'empêcher la suppression de ces trains en procédant à des mesures intelligentes", poursuivent les signataires de la lettre. Ces derniers appellent enfin à la mise en place "au plus vite" d'une concertation à laquelle ils se disent prêts à apporter leur expertise. (Belga)