"Nous avons avancé sur la partie préavis", a commenté Stéphane Baudart, permanent SETCa. Les syndicats et la direction éprouvaient quelques difficultés à trouver un accord notamment concernant la grille Claeys, qui définit la durée de préavis. Le personnel souhaitait avoir au moins un mois de préavis par année d'ancienneté. "Nous avons eu une proposition alternative de l'employeur qui est de quatre mois par cinq années d'ancienneté", a expliqué le permanent SETCa. "Il y a encore à l'heure actuelle un différend sur la prime d'ancienneté. La direction reste bloquée sur la prime de fermeture légale", a ajouté Stéphane Baudart. Une rencontre avec la direction est à nouveau prévue mercredi à 9h. Ensuite, une assemblée du personnel aura lieu à 15h lors de laquelle il y aura un vote secret. Les travailleurs verront ensuite s'ils poursuivent leur arrêt de travail. Le personnel a débrayé depuis hier/lundi après avoir pris connaissances des propositions de la direction qu'il estime "insuffisantes". Belmedis avait annoncé son intention de fermer son site de Rhisnes le 27 février lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. (Belga)

"Nous avons avancé sur la partie préavis", a commenté Stéphane Baudart, permanent SETCa. Les syndicats et la direction éprouvaient quelques difficultés à trouver un accord notamment concernant la grille Claeys, qui définit la durée de préavis. Le personnel souhaitait avoir au moins un mois de préavis par année d'ancienneté. "Nous avons eu une proposition alternative de l'employeur qui est de quatre mois par cinq années d'ancienneté", a expliqué le permanent SETCa. "Il y a encore à l'heure actuelle un différend sur la prime d'ancienneté. La direction reste bloquée sur la prime de fermeture légale", a ajouté Stéphane Baudart. Une rencontre avec la direction est à nouveau prévue mercredi à 9h. Ensuite, une assemblée du personnel aura lieu à 15h lors de laquelle il y aura un vote secret. Les travailleurs verront ensuite s'ils poursuivent leur arrêt de travail. Le personnel a débrayé depuis hier/lundi après avoir pris connaissances des propositions de la direction qu'il estime "insuffisantes". Belmedis avait annoncé son intention de fermer son site de Rhisnes le 27 février lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. (Belga)