Ce démarrage en douceur est imputable, selon l'UCM, "à la multiplication, au cours des derniers mois, des promotions en dehors des périodes de soldes, principalement via les offres conjointes." Dans ce cadre-là, l'UCM se pose la question de l'intérêt des soldes. D'après un sondage effectué par l'UCM auprès de commerçants de proximité, 82,2% des sondés pensent que les soldes doivent être maintenus, 43,5% voulant conserver les dates actuelles, 29,8% préférant retarder les soldes d'un mois et 8,9% les avancer d'un mois. On notera qu'une relative majorité des commerçants sondés (60,7%) souhaite une harmonisation du démarrage des soldes au niveau européen, afin d'éviter la concurrence des pays où les soldes commencent plus tôt, comme en France par exemple. (Belga)

Ce démarrage en douceur est imputable, selon l'UCM, "à la multiplication, au cours des derniers mois, des promotions en dehors des périodes de soldes, principalement via les offres conjointes." Dans ce cadre-là, l'UCM se pose la question de l'intérêt des soldes. D'après un sondage effectué par l'UCM auprès de commerçants de proximité, 82,2% des sondés pensent que les soldes doivent être maintenus, 43,5% voulant conserver les dates actuelles, 29,8% préférant retarder les soldes d'un mois et 8,9% les avancer d'un mois. On notera qu'une relative majorité des commerçants sondés (60,7%) souhaite une harmonisation du démarrage des soldes au niveau européen, afin d'éviter la concurrence des pays où les soldes commencent plus tôt, comme en France par exemple. (Belga)