Dans un bref communiqué, elle rappelle le statut spécial du budget communautaire, garanti par le traité, qui interdit les déficits et les dettes. Elle insiste aussi sur de "très solides revenus provenant des ressources propres" (un pourcentage des droits de douane et de la TVA). Enfin, les Etats membres ont toujours apporté leur contribution "complètement et à temps", même pendant la crise financière insiste-t-elle, réfutant la possibilité que les versements nationaux seraient remis en cause en cas de tensions budgétaires. (Belga)

Dans un bref communiqué, elle rappelle le statut spécial du budget communautaire, garanti par le traité, qui interdit les déficits et les dettes. Elle insiste aussi sur de "très solides revenus provenant des ressources propres" (un pourcentage des droits de douane et de la TVA). Enfin, les Etats membres ont toujours apporté leur contribution "complètement et à temps", même pendant la crise financière insiste-t-elle, réfutant la possibilité que les versements nationaux seraient remis en cause en cas de tensions budgétaires. (Belga)