Le nombre de permis a augmenté de 26,5% en Région wallonne et de 37,8% dans la Région de Bruxelles-Capitale. En Région flamande, la hausse était de 12,9%.

Depuis 2003, davantage de permis sont délivrés pour la construction d'appartements neufs que pour la construction d'habitations unifamiliales, avec une différence plus marquée en 2018. Depuis 2019, l'écart se réduit.

Depuis 2007, le niveau des permis de bâtir octroyés pour la rénovation de bâtiments résidentiels est généralement supérieur à celui des permis accordés pour de nouvelles constructions résidentielles. L'écart reste toutefois faible. Ces derniers mois, les nouvelles constructions et les rénovations se situent environ au même niveau, précise Statbel.

Les chiffres publiés vendredi par l'office statistique belge montrent néanmoins qu'au cours du premier semestre, 17.974 permis de construire ont été délivrés pour des rénovations de logements. C'est un quart de plus qu'au premier semestre 2020, et c'est aussi le niveau le plus élevé depuis au moins dix ans.

Selon la Confédération construction, ce pic est dû au coronavirus. "Pendant la crise sanitaire, à partir de mars 2020, beaucoup de gens ont décidé de rénover ou d'agrandir", explique Sven Nouten, porte-parole de la Confédération Construction. "Mais il y a encore beaucoup de temps entre la décision et l'obtention du permis, facilement un an".

Le nombre de permis a augmenté de 26,5% en Région wallonne et de 37,8% dans la Région de Bruxelles-Capitale. En Région flamande, la hausse était de 12,9%.Depuis 2003, davantage de permis sont délivrés pour la construction d'appartements neufs que pour la construction d'habitations unifamiliales, avec une différence plus marquée en 2018. Depuis 2019, l'écart se réduit.Depuis 2007, le niveau des permis de bâtir octroyés pour la rénovation de bâtiments résidentiels est généralement supérieur à celui des permis accordés pour de nouvelles constructions résidentielles. L'écart reste toutefois faible. Ces derniers mois, les nouvelles constructions et les rénovations se situent environ au même niveau, précise Statbel.Les chiffres publiés vendredi par l'office statistique belge montrent néanmoins qu'au cours du premier semestre, 17.974 permis de construire ont été délivrés pour des rénovations de logements. C'est un quart de plus qu'au premier semestre 2020, et c'est aussi le niveau le plus élevé depuis au moins dix ans.Selon la Confédération construction, ce pic est dû au coronavirus. "Pendant la crise sanitaire, à partir de mars 2020, beaucoup de gens ont décidé de rénover ou d'agrandir", explique Sven Nouten, porte-parole de la Confédération Construction. "Mais il y a encore beaucoup de temps entre la décision et l'obtention du permis, facilement un an".