La timide reprise européenne, estimée à 0,3% de croissance au deuxième trimestre 2013 après des trimestres de récession, peut être touchée par l'instabilité en Egypte. "Une détérioration de la situation en Égypte peut avoir de lourdes conséquences sur le plan international. Surtout, si l'on considère le rôle géostratégique de l'Égypte, les répercussions sur les prix des matières premières (notamment ceux du pétrole) ainsi que le redressement de l'économie mondiale et européenne", relate le Ducroire dans son dernier newsflash. L'Office national du Ducroire (ONDD) est l'assureur-crédit public belge. Il assure les entreprises et les banques contre les risques politiques et commerciaux dans les relations commerciales internationales se rapportant surtout aux biens d'équipement, projets industriels, travaux et services aux entreprises. Dans son dernier newsflash, le Ducroire dresse une image sombre de l'Egypte plongée dans une impasse politique sans précédent. "Les investissements directs s'effondrent, et les capitaux fuient le pays. En outre, le secteur touristique est durement touché, ce qui a un impact considérable sur les recettes en devises. Entre-temps, la dette publique frise 90% du PIB", souligne encore le Ducroire. (Belga)

La timide reprise européenne, estimée à 0,3% de croissance au deuxième trimestre 2013 après des trimestres de récession, peut être touchée par l'instabilité en Egypte. "Une détérioration de la situation en Égypte peut avoir de lourdes conséquences sur le plan international. Surtout, si l'on considère le rôle géostratégique de l'Égypte, les répercussions sur les prix des matières premières (notamment ceux du pétrole) ainsi que le redressement de l'économie mondiale et européenne", relate le Ducroire dans son dernier newsflash. L'Office national du Ducroire (ONDD) est l'assureur-crédit public belge. Il assure les entreprises et les banques contre les risques politiques et commerciaux dans les relations commerciales internationales se rapportant surtout aux biens d'équipement, projets industriels, travaux et services aux entreprises. Dans son dernier newsflash, le Ducroire dresse une image sombre de l'Egypte plongée dans une impasse politique sans précédent. "Les investissements directs s'effondrent, et les capitaux fuient le pays. En outre, le secteur touristique est durement touché, ce qui a un impact considérable sur les recettes en devises. Entre-temps, la dette publique frise 90% du PIB", souligne encore le Ducroire. (Belga)