Le résultat est plutôt étonnant, car on nous a dit pendant des années, qu'à long terme, les actions étaient toujours plus rentables que n'importe quelle autre forme de placement. Ce n'est donc plus le cas. Le culte des actions est en train de perdre de sa superbe.

Une somme de 10.000 euros placée sur un compte d'épargne pendant les 5 dernières années aurait donné un rendement annualisé de 2,62%. La même somme placée dans l'indice Bel 20 (l'indice phare de la Bourse de Bruxelles) aurait fondu de moitié. Autrement dit, le rendement aurait été négatif, soit - 10,91% sur 5 ans.

Et si on prend un horizon de temps de 10 ans, le compte d'épargne gagne toujours la main haute. Les 10.000 euros placés les 10 dernières années auraient donné un rendement de 2,77% contre un rendement négatif du Bel 20 de 2,93%. Et ce n'est que sur un horizon de 20 ans, que l'indice Bel 20 fait presque jeu égal avec le compte d'épargne, ce qui n'est pas terrible !

Bien entendu, la méthode de comparaison de la banque CPH peut faire l'objet de critiques, comme le font remarquer nos confrères de La Libre. Elle prend en effet comme point de départ le mois d'août qui est en général un mauvais mois pour la Bourse, mais tout de même, même sur 20 ans, le placement en actions s'avère moins intéressant qu'un placement de bon père de famille sur un "bête" livret d'épargne ! C'est ce qui fait dire à Peter De Keyser, l'économiste en chef de BNP Paribas, que le culte des actions des années 1990 ne reviendra pas de sitôt.

Le résultat est plutôt étonnant, car on nous a dit pendant des années, qu'à long terme, les actions étaient toujours plus rentables que n'importe quelle autre forme de placement. Ce n'est donc plus le cas. Le culte des actions est en train de perdre de sa superbe. Une somme de 10.000 euros placée sur un compte d'épargne pendant les 5 dernières années aurait donné un rendement annualisé de 2,62%. La même somme placée dans l'indice Bel 20 (l'indice phare de la Bourse de Bruxelles) aurait fondu de moitié. Autrement dit, le rendement aurait été négatif, soit - 10,91% sur 5 ans. Et si on prend un horizon de temps de 10 ans, le compte d'épargne gagne toujours la main haute. Les 10.000 euros placés les 10 dernières années auraient donné un rendement de 2,77% contre un rendement négatif du Bel 20 de 2,93%. Et ce n'est que sur un horizon de 20 ans, que l'indice Bel 20 fait presque jeu égal avec le compte d'épargne, ce qui n'est pas terrible ! Bien entendu, la méthode de comparaison de la banque CPH peut faire l'objet de critiques, comme le font remarquer nos confrères de La Libre. Elle prend en effet comme point de départ le mois d'août qui est en général un mauvais mois pour la Bourse, mais tout de même, même sur 20 ans, le placement en actions s'avère moins intéressant qu'un placement de bon père de famille sur un "bête" livret d'épargne ! C'est ce qui fait dire à Peter De Keyser, l'économiste en chef de BNP Paribas, que le culte des actions des années 1990 ne reviendra pas de sitôt.