Ces entreprises qui dominent les Bourses mondiales

Ces entreprises qui dominent les Bourses mondiales
Sanofi a ravi jeudi soir la première place des capitalisations boursières françaises à Total, qui la détenait depuis quatre ans. La valeur totale des actions du groupe pharmaceutique en circulation s'élevait à 90,7 milliards d'euros en clôture de séance vendredi, contre 89,9 pour le groupe pétrolier. Si les cours du brut venaient a remonter, il n'est pas exclu que Total reprenne la main dans les prochains jours. © Reuters

Euronext Paris: Sanofi (90,7 milliards) © Reuters

Sanofi a ravi jeudi soir la première place des capitalisations boursières françaises à Total, qui la détenait depuis quatre ans. La valeur totale des actions du groupe pharmaceutique en circulation s'élevait à 90,7 milliards d'euros en clôture de séance vendredi, contre 89,9 pour le groupe pétrolier. Si les cours du brut venaient a remonter, il n'est pas exclu que Total reprenne la main dans les prochains jours.

NASDAQ: Apple (397 milliards) © Reuters

Avec un volume d'actions en circulation valorisé à 505 milliards de dollars (397 millions d'euros), Apple est de loin la première capitalisation boursière du NASDAQ, et même du monde. Après avoir franchi le seuil emblématique des 700 dollars en septembre, le titre Apple a néanmoins chuté de 24% depuis cette date, pour "tomber" à 537 dollars. L'iPhone 5 et l'iPad mini n'ont pas été les révolutions technologiques espérées.

NYSE: ExxonMobile (311 milliards) © Reuters

Le premier groupe pétrolier du monde est la plus grosse capitalisation boursière du New York Stock Exchange. La valeur de l'ensemble de ses actions est estimé à 396 milliards de dollars (311 milliards d'euros). Les bénéfices d'ExxonMobile ont atteint 41 milliards de dollars l'an dernier, en hausse de 35% sur un an selon Le Monde.

Shanghai Stock Exchange: Petrochina (190 milliards) © Reuters

Le groupe pétrolier chinois, également coté à New York et Hong Kong, pèse pour 242 milliards de dollars en actions. En 2011, la production de Petrochina (2,5 millions de barils par jour en moyenne) a dépassé celle d'ExxonMobile (2,3 millions), selon Forbes.

London Stock Exchange: Shell (169 milliards) © Reuters

La capitalisation boursière de la multinationale pétrolière anglo-néerlandaise atteint 215 milliards de dollars. Les bénéfices du groupe se sont élevés à 6 milliards de dollars entre juillet et septembre, en repli de 15% sur un an en raison de la baisse des cours du brut.

Nikkei 225: Toyota (105 milliards) © Reuters

La capitalisation du constructeur s'élève à 124 milliards de dollars. Son bénéfice au troisième trimestre est estimé à 3,2 milliards de dollars.

Francfort Stock Exchange: Volkswagen (73 milliards) © Reuters

Le constructeur automobile est la première capitalisation boursière de l'indice DAX, à 73 milliards d'euros. En dépit de la conjoncture morose du marché européen, les ventes de Volkswagen ont progressé de 12,4% au premier semestre, pour atteindre 4,6 millions de véhicules (Turbo.fr). Le constructeur est d'ailleurs plus que jamais déterminé à devenir le n°1 mondial.

Borsa Italiana: ENI (64 milliards) © Reuters

Le cinquième groupe pétrolier mondial avoisine les 64 milliards d'euros de capitalisation. Au troisième trimestre, le bénéfice opérationnel du pétrolier italien a atteint 4,36 milliards d'euros. ENI a produit en moyenne 1,7 millions de barils par jour en 2011, soit 16% de plus qu'en 2010.

Bolsa de Madrid: Santander (55 milliards) © Reuters

La capitalisation de la banque espagnole atteignait 55 milliards d'euros au 8 novembre, devant Téléfonica (45 milliards).