"Cette diminution ne se présente pas dans les mêmes proportions dans tous les services publics fédéraux. Elle est en effet plus prononcée pour le personnel des niveaux les plus bas et pour le personnel contractuel", souligne la Cour qui note par ailleurs une hausse d'1 pc des dépenses de personnel, "ce qui s'explique principalement par l'indexation et la progression barémique garantie par le statut". Par ailleurs, poursuit la Cour des Comptes, les dépenses de pensions du secteur public s'élevaient à 11,65 milliards d'euros en 2012, dont 10,26 milliards pour les retraites. "Il s'agit d'une augmentation de 23,2 pc par rapport à 2008 et de 5,7 pc par rapport à 2011." Enfin, plus de la moitié (53,3 pc) des dépenses totales des pensions concernaient, en 2012, les pensions des Communautés et des Régions, en ce compris l'enseignement, ajoute encore la Cour selon laquelle le montant mensuel brut de 81,2 pc des pensions de retraite était inférieur à 3.000 euros, celui de 85,8 pc des pensions de survie ne dépassant pas les 2.000 euros. (Belga)

"Cette diminution ne se présente pas dans les mêmes proportions dans tous les services publics fédéraux. Elle est en effet plus prononcée pour le personnel des niveaux les plus bas et pour le personnel contractuel", souligne la Cour qui note par ailleurs une hausse d'1 pc des dépenses de personnel, "ce qui s'explique principalement par l'indexation et la progression barémique garantie par le statut". Par ailleurs, poursuit la Cour des Comptes, les dépenses de pensions du secteur public s'élevaient à 11,65 milliards d'euros en 2012, dont 10,26 milliards pour les retraites. "Il s'agit d'une augmentation de 23,2 pc par rapport à 2008 et de 5,7 pc par rapport à 2011." Enfin, plus de la moitié (53,3 pc) des dépenses totales des pensions concernaient, en 2012, les pensions des Communautés et des Régions, en ce compris l'enseignement, ajoute encore la Cour selon laquelle le montant mensuel brut de 81,2 pc des pensions de retraite était inférieur à 3.000 euros, celui de 85,8 pc des pensions de survie ne dépassant pas les 2.000 euros. (Belga)