A vrai dire, ces taux de financement très bas ne doivent pas vous étonner, d'abord parce qu'au-delà des conditions spéciales salon, il y a aussi le fait que les banques commerciales peuvent elles-mêmes se financer à très bon compte auprès de la banque centrale européenne, et donc, elles regorgent aujourd'hui de liquidités.

Si après une visite au salon de l'auto, vous avez un coup de coeur, si vous êtes client chez ING, cela vous coûtera un taux de 2,25% et chez KBC et Belfius, il s'agit d'un taux de 2,50%. On est donc bien dans la fourchette de taux que je vous ai indiqué en démarrant cette chronique.

Le taux de crédit est d'autant plus faible, que généralement le taux de défaillance pour l'achat d'une voiture neuve semble être assez faible, chez KBC, la porte-parole a indiqué à nos confrères du Soir, un taux de défaillance de moins de 1% !

Mais attention, il y a deux remarques à faire pour nuancer ce constat global plutôt rose : les taux de crédit dont j'ai parlé concernent surtout les grandes banques, pour les plus petites, les taux sont souvent nettement plus élevés, et ensuite, faites attention, comme le préconisait le journal Le Soir, car un taux faible ou très faible peut vite être compensé par des assurances omnium ou des assurances solde restant dû nettement plus chères... A vous de vérifier, de comparer, et avec internet, c'est une chose très facile aujourd'hui.

A vrai dire, ces taux de financement très bas ne doivent pas vous étonner, d'abord parce qu'au-delà des conditions spéciales salon, il y a aussi le fait que les banques commerciales peuvent elles-mêmes se financer à très bon compte auprès de la banque centrale européenne, et donc, elles regorgent aujourd'hui de liquidités. Si après une visite au salon de l'auto, vous avez un coup de coeur, si vous êtes client chez ING, cela vous coûtera un taux de 2,25% et chez KBC et Belfius, il s'agit d'un taux de 2,50%. On est donc bien dans la fourchette de taux que je vous ai indiqué en démarrant cette chronique. Le taux de crédit est d'autant plus faible, que généralement le taux de défaillance pour l'achat d'une voiture neuve semble être assez faible, chez KBC, la porte-parole a indiqué à nos confrères du Soir, un taux de défaillance de moins de 1% ! Mais attention, il y a deux remarques à faire pour nuancer ce constat global plutôt rose : les taux de crédit dont j'ai parlé concernent surtout les grandes banques, pour les plus petites, les taux sont souvent nettement plus élevés, et ensuite, faites attention, comme le préconisait le journal Le Soir, car un taux faible ou très faible peut vite être compensé par des assurances omnium ou des assurances solde restant dû nettement plus chères... A vous de vérifier, de comparer, et avec internet, c'est une chose très facile aujourd'hui.