Koen Van Gerven a esquissé la manière avec laquelle il comptait gérer bpost au cours des six prochaines années. Il a exprimé sa confiance dans le plan stratégique et a souligné le défi que constitue le besoin d'assurer la pérennité de l'entreprise publique. La vision du nouveau CEO se fonde sur quatre piliers: la défense du métier de base de bpost, à savoir le courrier; la poursuite de la croissance de l'entreprise, notamment via de nouveaux services; l'amélioration de l'efficacité de l'entreprise; et enfin le rassemblement des forces vives, des clients aux travailleurs en passant par les actionnaires. "J'ai directement été candidat à ce poste, que je considère comme un défi passionnant", a encore expliqué M. Van Gerven. Il a également indiqué avoir démissionné de son poste de président du conseil d'administration de bpost Banque, incompatible avec sa nouvelle fonction de CEO. La présidente du conseil d'administration de bpost, Martine Durez, a loué la personnalité "calme, réservée et discrète" du nouveau patron de la poste. "Il connaît l'entreprise et a le profil idéal." (Belga)

Koen Van Gerven a esquissé la manière avec laquelle il comptait gérer bpost au cours des six prochaines années. Il a exprimé sa confiance dans le plan stratégique et a souligné le défi que constitue le besoin d'assurer la pérennité de l'entreprise publique. La vision du nouveau CEO se fonde sur quatre piliers: la défense du métier de base de bpost, à savoir le courrier; la poursuite de la croissance de l'entreprise, notamment via de nouveaux services; l'amélioration de l'efficacité de l'entreprise; et enfin le rassemblement des forces vives, des clients aux travailleurs en passant par les actionnaires. "J'ai directement été candidat à ce poste, que je considère comme un défi passionnant", a encore expliqué M. Van Gerven. Il a également indiqué avoir démissionné de son poste de président du conseil d'administration de bpost Banque, incompatible avec sa nouvelle fonction de CEO. La présidente du conseil d'administration de bpost, Martine Durez, a loué la personnalité "calme, réservée et discrète" du nouveau patron de la poste. "Il connaît l'entreprise et a le profil idéal." (Belga)