Cette campagne avait suscité de vives critiques, en raison du taux de 10 pc qui était appliqué aux prêts. "Etiquement injustifiable", avait ainsi réagi l'association de défense des consommateurs Test-Achats, alors que le nombre de défauts de paiement de crédits à la consommation ne fait qu'augmenter. "Nous avions sous-estimé les réactions", a commenté vendredi matin la porte-parole de Belfius. "Nous nous sommes rendu compte que notre campagne pouvait choquer et nous avons décidé de la retirer dès aujourd'hui", a-t-elle ajouté. Selon Belfius, cette campagne n'était menée que sur internet, auprès de clients solvables qui étaient informés des taux élevés appliqués. Quelque 2.000 personnes auraient cliqué sur le message, a encore précisé Moniek Delvou. (Belga)

Cette campagne avait suscité de vives critiques, en raison du taux de 10 pc qui était appliqué aux prêts. "Etiquement injustifiable", avait ainsi réagi l'association de défense des consommateurs Test-Achats, alors que le nombre de défauts de paiement de crédits à la consommation ne fait qu'augmenter. "Nous avions sous-estimé les réactions", a commenté vendredi matin la porte-parole de Belfius. "Nous nous sommes rendu compte que notre campagne pouvait choquer et nous avons décidé de la retirer dès aujourd'hui", a-t-elle ajouté. Selon Belfius, cette campagne n'était menée que sur internet, auprès de clients solvables qui étaient informés des taux élevés appliqués. Quelque 2.000 personnes auraient cliqué sur le message, a encore précisé Moniek Delvou. (Belga)