"La mise en place d'un certain nombre de réformes structurelles par les pays périphériques de la zone euro -- Grèce, Irlande, Portugal et Espagne -- a permis des améliorations, mais cela n'a pas encore totalement résolu les déséquilibres externes qui se sont développés dans ces pays avant la crise" de la zone euro, souligne l'agence dans un communiqué de présentation du rapport.

"La correction (induite par ces réformes) est au mieux seulement à moitié complète, selon les pays en question, et pourrait prendre plusieurs années", ajoute Moody's.

Trends.be avec Belga

"La mise en place d'un certain nombre de réformes structurelles par les pays périphériques de la zone euro -- Grèce, Irlande, Portugal et Espagne -- a permis des améliorations, mais cela n'a pas encore totalement résolu les déséquilibres externes qui se sont développés dans ces pays avant la crise" de la zone euro, souligne l'agence dans un communiqué de présentation du rapport. "La correction (induite par ces réformes) est au mieux seulement à moitié complète, selon les pays en question, et pourrait prendre plusieurs années", ajoute Moody's.Trends.be avec Belga