Ce faisant, le ministre espère renforcer le statut des artistes et faire baisser le seuil d'accès à ces oeuvres pour les petits amateurs d'art, voire les galeries d'art.

C'est l'ASBL Kunst in Huis qui sera chargée de développer l'outil avec l'aide d'une institution financière. Le montant du prêt variera de 500 à 7.000 euros. Pour la période 2017-2021, le gouvernement a prévu un budget d'un million d'euros à cet effet.

Le ministre Gatz s'est inspiré d'initiatives similaires aux Pays-Bas et en Allemagne. Selon son cabinet, chaque euro investi de la sorte par les pouvoirs publics attirera 3 à 5 euros des particuliers, dont la moitié ira en principe dans la poche de l'artiste, l'autre moitié dans celle du vendeur.

L'oeuvre acquise devra être unique ou faire partie d'un tirage à moins de 250 exemplaires, et avoir été réalisée par un artiste vivant, de Flandre ou de Bruxelles.

Ce faisant, le ministre espère renforcer le statut des artistes et faire baisser le seuil d'accès à ces oeuvres pour les petits amateurs d'art, voire les galeries d'art. C'est l'ASBL Kunst in Huis qui sera chargée de développer l'outil avec l'aide d'une institution financière. Le montant du prêt variera de 500 à 7.000 euros. Pour la période 2017-2021, le gouvernement a prévu un budget d'un million d'euros à cet effet. Le ministre Gatz s'est inspiré d'initiatives similaires aux Pays-Bas et en Allemagne. Selon son cabinet, chaque euro investi de la sorte par les pouvoirs publics attirera 3 à 5 euros des particuliers, dont la moitié ira en principe dans la poche de l'artiste, l'autre moitié dans celle du vendeur. L'oeuvre acquise devra être unique ou faire partie d'un tirage à moins de 250 exemplaires, et avoir été réalisée par un artiste vivant, de Flandre ou de Bruxelles.