Malmené sur les marchés depuis le mois de février avec une chute de 50 %, il compte vendre, dans les 12 mois, jusqu'à 38 milli...

Malmené sur les marchés depuis le mois de février avec une chute de 50 %, il compte vendre, dans les 12 mois, jusqu'à 38 milliards d'euros d'actifs pour se désendetter et financer un énorme rachat d'actions (17 milliards d'euros). SoftBank envisage de récupérer jusqu'à 45 % de ses actions puis de les annuler pour faire monter la valeur du titre. Il reste à savoir quels actifs le groupe compte sacrifier. Uber, en petite forme, est visé. Mais le fonds Elliott pousse Masayoshi Son (photo), le CEO de SoftBank, à se débarrasser d'actifs plus solides. Comme, par exemple, les parts dans Alibaba, estimées à 100 milliards de dollars.