Les activités de la banque néerlandaise sont relativement limités en Russie. Elles représentaient en mars quelque 300 millions d'euros de contrats en cours. De son côté, la banque néerlandaise ING, bien plus présente en Russie, a déjà annoncé début mars qu'elle ne ferait plus de nouvelles affaires avec des entreprises russes.

Les activités de la banque néerlandaise sont relativement limités en Russie. Elles représentaient en mars quelque 300 millions d'euros de contrats en cours. De son côté, la banque néerlandaise ING, bien plus présente en Russie, a déjà annoncé début mars qu'elle ne ferait plus de nouvelles affaires avec des entreprises russes.