On parle souvent de ces entreprises championnes de l'évasion fiscale. On parle moins de celles qui paient beaucoup d'impôts. Rik Vandenberghe, le CEO d'ING Belgique, a toutefois mis les pieds dans le plat lors de la présentation, voici quelques jours, des résultats de son institution.
...

On parle souvent de ces entreprises championnes de l'évasion fiscale. On parle moins de celles qui paient beaucoup d'impôts. Rik Vandenberghe, le CEO d'ING Belgique, a toutefois mis les pieds dans le plat lors de la présentation, voici quelques jours, des résultats de son institution. Des résultats de bonne facture : ING Belgique a réalisé un profit (avant taxe) de 1.108 millions d'euros, soit un montant proche du record de 1.120 millions de 2014. Mais un autre point intéressant concerne la taxation. Selon Rik Vandenberghe, ING Belgique serait probablement la société belge qui paie le plus d'impôts. On ne parle pas des taxes bancaires (pour constituer le fonds de garantie des dépôts notamment), qui pèsent beaucoup (ING Belgique a ainsi payé en taxes 128 millions en 2013, 144 millions en 2014 et 170 millions en 2015), mais de l'impôt des sociétés. La difficulté, pour établir ce classement, est de comparer des pommes avec des pommes. Certains chiffres d'ING sont tirés des comptes financiers (financial accounting), d'autres du management accounting et "les deux ne se comparent pas", dit-on chez ING. Si l'on va à la centrale des bilans, on constate que les banques sont en effet de grandes contributrices, dépassant les groupes industriels. Mais c'est KBC qui obtiendrait cette palme fiscale. En 2013 et 2014 (derniers chiffres disponibles), ING Belgique a en effet versé au fisc 356 et 408 millions, mais KBC a déboursé 479 et 504 millions. Toutefois, en pourcentage ING paie un chouïa de plus : son taux d'imposition est de 27,8 % alors que celui de KBC est de 25,5 %. ING Belgique et KBC sont donc quasiment ex aequo sur le podium fiscal. Belfius et BNPP Fortis, sont loin derrière. En 2014, Belfius a payé 100 millions d'impôts (soit un taux d'imposition de 17,9 %) et BNPP Fortis... 1 % (13,4 millions sur un résultat de 1,349 milliard). Vraisemblablement parce que la filiale de BNP a encore pas mal de pertes reportées datant de 2008 à faire valoir...