Le produit de la taxe sur la protection des dépôts chez les assureurs et les banques sera de 760 millions d'euros en 2011 au bénéfice de l'Etat, qui était intervenu en 2008 pour les sauver, indique mardi Le Soir.

Au total, l'Etat fédéral a calculé que le sauvetage du secteur bancaire lui rapportera cette année environ 2,05 milliards d'euros. L'Etat doit cependant payer 450 millions d'euros par an pour rembourser les intérêts de l'emprunt des 15 milliards d'euros qu'il a injectés dans Fortis, KBC et Ethias.

Par ailleurs, le remboursement de 600 millions d'euros au secteur bancaire destiné à liquider l'essentiel de l'ancien fonds de garantie est suspendu au recours contre la taxe bancaire introduit par Argenta devant la Cour constitutionnelle.

Trends.be, avec Belga

Le produit de la taxe sur la protection des dépôts chez les assureurs et les banques sera de 760 millions d'euros en 2011 au bénéfice de l'Etat, qui était intervenu en 2008 pour les sauver, indique mardi Le Soir.Au total, l'Etat fédéral a calculé que le sauvetage du secteur bancaire lui rapportera cette année environ 2,05 milliards d'euros. L'Etat doit cependant payer 450 millions d'euros par an pour rembourser les intérêts de l'emprunt des 15 milliards d'euros qu'il a injectés dans Fortis, KBC et Ethias.Par ailleurs, le remboursement de 600 millions d'euros au secteur bancaire destiné à liquider l'essentiel de l'ancien fonds de garantie est suspendu au recours contre la taxe bancaire introduit par Argenta devant la Cour constitutionnelle.Trends.be, avec Belga