"L'économie néerlandaise est en train de se redresser", affirme l'agence de notation dans un communiqué.

Membres de la zone euro, les Pays-Bas bénéficient d'un "retournement" de leur marché immobilier, d'un "rebond" de la confiance des ménages et de la consommation privée, assure Fitch.

Le pays est bien armé pour résister au ralentissement de la zone euro, selon Fitch qui assure par ailleurs que la région devrait éviter une "longue période de déflation".

Le produit intérieur brut des Pays-Bas, cinquième économie de la zone euro, a progressé de 0,1% au troisième trimestre par rapport aux trois précédents mois après un premier trimestre où l'activité s'était contractée.

En maintenant sa perspective stable, Fitch estime par ailleurs que les risques qui pourraient influencer la notation actuelle seront largement gérables sur les deux prochaines années.

Une autre agence de notation, Standard and Poor's, avait confirmé en mai 2014 l'attribution aux Pays-Bas d'une note légèrement mois élevée (AA+).

"L'économie néerlandaise est en train de se redresser", affirme l'agence de notation dans un communiqué. Membres de la zone euro, les Pays-Bas bénéficient d'un "retournement" de leur marché immobilier, d'un "rebond" de la confiance des ménages et de la consommation privée, assure Fitch. Le pays est bien armé pour résister au ralentissement de la zone euro, selon Fitch qui assure par ailleurs que la région devrait éviter une "longue période de déflation". Le produit intérieur brut des Pays-Bas, cinquième économie de la zone euro, a progressé de 0,1% au troisième trimestre par rapport aux trois précédents mois après un premier trimestre où l'activité s'était contractée. En maintenant sa perspective stable, Fitch estime par ailleurs que les risques qui pourraient influencer la notation actuelle seront largement gérables sur les deux prochaines années. Une autre agence de notation, Standard and Poor's, avait confirmé en mai 2014 l'attribution aux Pays-Bas d'une note légèrement mois élevée (AA+).