L'enquête de l'ISI cherchait à savoir si Optima aurait aidé ses clients à garder leur argent noir caché à l'aide de produits d'assurance. Elle n'a jamais été formellement close mais avait été interrompue après que le tribunal de Gand eut estimé en 2013 que des perquisitions menées par le fisc chez Optima étaient illégales.

La reprise de l'enquête nécessitera d'importants moyens et du personnel. Celle-ci sera menée depuis l'ISI à Gand ou directement depuis Bruxelles.

L'enquête de l'ISI cherchait à savoir si Optima aurait aidé ses clients à garder leur argent noir caché à l'aide de produits d'assurance. Elle n'a jamais été formellement close mais avait été interrompue après que le tribunal de Gand eut estimé en 2013 que des perquisitions menées par le fisc chez Optima étaient illégales.La reprise de l'enquête nécessitera d'importants moyens et du personnel. Celle-ci sera menée depuis l'ISI à Gand ou directement depuis Bruxelles.