Ce montant, qui résulte d'un passif de 74 millions d'euros et d'un passif social de 40 millions d'euros, n'est toutefois pas encore définitif. Le tribunal de commerce de Gand a prononcé la faillite d'Optima banque le 15 juin dernier. Ce mardi, le tribunal examine le PV reprenant les créances formulées à l'égard de la banque, ce qui lui donne une vue d'ensemble des créanciers. "Il y a un assez grand nombre de créanciers", souligne le curateur. "Toutes les créances sont momentanément mises en suspens, à l'exception de celles relatives à des factures non contestées. Cela concerne un montant de 515.000 euros." Environ 750 clients de la banque ont introduit une requête.