"Optima Banque a fait en septembre 2014 le choix mûrement réfléchi de mettre fin à ses activités bancaires. Ce processus a atteint sa phase terminale", précise la banque dans un communiqué. La poursuite de liquidation sera garantie par son actionnaire principal.

Optima avait repris Ethias Banque en 2011. Les prélèvements importants, les exigences de capital imposées par Bâle 3 et les taux structurellement bas avaient notamment poussé Optima à poser, en 2014, le choix de démanteler ses activités bancaires traditionnelles.

Le processus a entre-temps été en grande partie achevé, selon Optima. Les comptes d'épargne de particuliers ont été fermés fin 2015 et le porte-feuille de crédits a été substantiellement réduit.

La banque se dit prête à apporter son entière collaboration à l'enquête.

La garantie des dépôts vaut pour Optima (Van Overtveldt)

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a tenu à rassurer mardi soir les clients d'Optima quant à leurs dépôts. Ceux-ci sont couverts par la garantie de l'Etat à hauteur de de 100.000 euros. "J'imagine que tous les aspects de cette affaire, aussi au niveau juridique, seront examinés en profondeur", a-t-il commenté depuis New York. Le ministre ne s'est pas dit surpris par l'annonce d'Optima. Il a suivi le dossier via l'analyse opérée par la Banque nationale. "J'ai toute confiance que la Banque nationale, en tant que superviseur, gèrera ce dossier de manière optimale dans l'intérêt général", a-t-il souligné. "La garantie des dépôts sera bien en entendu respectée".

"Optima Banque a fait en septembre 2014 le choix mûrement réfléchi de mettre fin à ses activités bancaires. Ce processus a atteint sa phase terminale", précise la banque dans un communiqué. La poursuite de liquidation sera garantie par son actionnaire principal. Optima avait repris Ethias Banque en 2011. Les prélèvements importants, les exigences de capital imposées par Bâle 3 et les taux structurellement bas avaient notamment poussé Optima à poser, en 2014, le choix de démanteler ses activités bancaires traditionnelles. Le processus a entre-temps été en grande partie achevé, selon Optima. Les comptes d'épargne de particuliers ont été fermés fin 2015 et le porte-feuille de crédits a été substantiellement réduit. La banque se dit prête à apporter son entière collaboration à l'enquête.Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a tenu à rassurer mardi soir les clients d'Optima quant à leurs dépôts. Ceux-ci sont couverts par la garantie de l'Etat à hauteur de de 100.000 euros. "J'imagine que tous les aspects de cette affaire, aussi au niveau juridique, seront examinés en profondeur", a-t-il commenté depuis New York. Le ministre ne s'est pas dit surpris par l'annonce d'Optima. Il a suivi le dossier via l'analyse opérée par la Banque nationale. "J'ai toute confiance que la Banque nationale, en tant que superviseur, gèrera ce dossier de manière optimale dans l'intérêt général", a-t-il souligné. "La garantie des dépôts sera bien en entendu respectée".