L'agence de notation a invoqué trois raisons de revoir la note: la décision d'également évaluer la solvabilité de la Belgique, la nécessité de connaître les plans budgétaires des régions et l'incertitude quant aux conséquences possibles de la restructuration du groupe Dexia pour les régions et communautés.

Moody's envisage aussi d'abaisser la note d'un série d'entreprises: Aquafin, la Société publique de gestion de l'eau (SPGE) et FIWAPAC (filiale de la Société régionale d'investissement de Wallonie "SRIW").

Dans un communiqué distinct, Moody's annonce la même chose pour la SNCB Holding et Infrabel. La note de Belgacom a quant à elle été confirmée.

LeTrends.be avec Belga

L'agence de notation a invoqué trois raisons de revoir la note: la décision d'également évaluer la solvabilité de la Belgique, la nécessité de connaître les plans budgétaires des régions et l'incertitude quant aux conséquences possibles de la restructuration du groupe Dexia pour les régions et communautés. Moody's envisage aussi d'abaisser la note d'un série d'entreprises: Aquafin, la Société publique de gestion de l'eau (SPGE) et FIWAPAC (filiale de la Société régionale d'investissement de Wallonie "SRIW"). Dans un communiqué distinct, Moody's annonce la même chose pour la SNCB Holding et Infrabel. La note de Belgacom a quant à elle été confirmée. LeTrends.be avec Belga