La décision de Moody's est une conséquence directe de l'abaissement de deux crans, la semaine dernière, de la note de la Belgique. "Il existe des liens forts entre le niveau fédéral et les entités fédérées, qui se reflètent dans des transferts fiscaux importants", souligne le communiqué. Moody's souligne également les faibles perspectives de croissance de l'économie nationale, qui vont renforcer la pression sur les finances des autorités régionales.

L'agence avait décidé vendredi d'abaisser de deux crans, de Aa1 à Aa3, la note attribuée à la dette belge. La note de la Région flamande a également été abaissée de deux crans, de Aaa à Aa2, avec une perspective négative.

En ce qui concerne la Fédération Wallonie-Bruxelles, la note a été abaissée de Aa1 à Aa3, avec une perspective négative. Pour la Région wallonne, la perspective passe de Aa2 à A1.

De même, un certain nombre d'entreprises publiques qui dépendent directement des régions sont concernées. Elles obtiennent également une note plus basse: Aquafin, la Société publique de gestion de l'eau (SPGE) et FIWAPAC (filiale de la Société régionale d'investissement de Wallonie "SRIW").

Trends.be avec Belga

La décision de Moody's est une conséquence directe de l'abaissement de deux crans, la semaine dernière, de la note de la Belgique. "Il existe des liens forts entre le niveau fédéral et les entités fédérées, qui se reflètent dans des transferts fiscaux importants", souligne le communiqué. Moody's souligne également les faibles perspectives de croissance de l'économie nationale, qui vont renforcer la pression sur les finances des autorités régionales. L'agence avait décidé vendredi d'abaisser de deux crans, de Aa1 à Aa3, la note attribuée à la dette belge. La note de la Région flamande a également été abaissée de deux crans, de Aaa à Aa2, avec une perspective négative. En ce qui concerne la Fédération Wallonie-Bruxelles, la note a été abaissée de Aa1 à Aa3, avec une perspective négative. Pour la Région wallonne, la perspective passe de Aa2 à A1. De même, un certain nombre d'entreprises publiques qui dépendent directement des régions sont concernées. Elles obtiennent également une note plus basse: Aquafin, la Société publique de gestion de l'eau (SPGE) et FIWAPAC (filiale de la Société régionale d'investissement de Wallonie "SRIW"). Trends.be avec Belga