En raison des taux bas, la Belgique peut emprunter à des taux négatifs.

Sur les emprunts à court terme, cela a rapporté 152,1 millions d'euros, soit autant que les années précédentes.

La Belgique a pu aussi bénéficier de taux négatifs sur les emprunts à long terme, avec un bénéfice, cette année, de 13,6 millions d'euros.