Dans une lettre confidentielle adressée le 17 novembre au gouverneur de la BNB, les représentants syndicaux Rudy De Leeuw (président de la FGTB), Marc Leemans (président de la CSC) et Jan Vercamst (président du syndicat libéral) demandent qu'un blâme puisse être adressé au gouverneur pour rupture du code de déontologie de la BNB. Les deux premiers écrivent en leur qualité de membres du Conseil de régence de la BNB, tandis que le troisième est censeur à la BNB.

Ils reprochent à Luc Coene deux sorties médiatiques récentes - l'une où il s'est prononcé sur le marché bancaire belge, la seconde où il a émis des commentaires sur les actions de grève qui secouent la Belgique. Selon eux, ces déclarations contreviennent "au devoir des réserve mais aussi aux règles générales de bonne conduite de la Banque".

Selon L'Echo, le point doit être mis à l'ordre du jour du conseil de régence de la banque mercredi prochain.

Dans une lettre confidentielle adressée le 17 novembre au gouverneur de la BNB, les représentants syndicaux Rudy De Leeuw (président de la FGTB), Marc Leemans (président de la CSC) et Jan Vercamst (président du syndicat libéral) demandent qu'un blâme puisse être adressé au gouverneur pour rupture du code de déontologie de la BNB. Les deux premiers écrivent en leur qualité de membres du Conseil de régence de la BNB, tandis que le troisième est censeur à la BNB. Ils reprochent à Luc Coene deux sorties médiatiques récentes - l'une où il s'est prononcé sur le marché bancaire belge, la seconde où il a émis des commentaires sur les actions de grève qui secouent la Belgique. Selon eux, ces déclarations contreviennent "au devoir des réserve mais aussi aux règles générales de bonne conduite de la Banque". Selon L'Echo, le point doit être mis à l'ordre du jour du conseil de régence de la banque mercredi prochain.