Au cours du dernier trimestre de 2011, les ménages belges ont épargné 1 euro sur 5,6, soit 17,5 % de leurs revenus disponibles, contre 15,3 % au début de l'année passée. Sur l'ensemble de l'année, ce sont 16,4 % des revenus disponibles qui ont été épargnés, en légère hausse par rapport aux 16,2 % de 2010, selon les chiffres publiés lundi par l'Institut des comptes nationaux.

En 1995, le taux d'épargne atteignait encore 21 % des revenus disponibles, ce qui faisait des Belges les champions européens de l'épargne, rappelle l'ICN.

Le taux d'investissement des ménages est par ailleurs resté stable au 4e trimestre de 2011, les Belges continuant à investir dans la construction et la rénovation de logements. Sur l'ensemble de l'année, ce taux d'investissement s'est élevé à 9,5 %, en baisse d'un demi-point de pourcentage par rapport à la moyenne de 2010, a conclu l'ICN.

Trends.be, avec Belga

Au cours du dernier trimestre de 2011, les ménages belges ont épargné 1 euro sur 5,6, soit 17,5 % de leurs revenus disponibles, contre 15,3 % au début de l'année passée. Sur l'ensemble de l'année, ce sont 16,4 % des revenus disponibles qui ont été épargnés, en légère hausse par rapport aux 16,2 % de 2010, selon les chiffres publiés lundi par l'Institut des comptes nationaux. En 1995, le taux d'épargne atteignait encore 21 % des revenus disponibles, ce qui faisait des Belges les champions européens de l'épargne, rappelle l'ICN. Le taux d'investissement des ménages est par ailleurs resté stable au 4e trimestre de 2011, les Belges continuant à investir dans la construction et la rénovation de logements. Sur l'ensemble de l'année, ce taux d'investissement s'est élevé à 9,5 %, en baisse d'un demi-point de pourcentage par rapport à la moyenne de 2010, a conclu l'ICN. Trends.be, avec Belga