Le choix des investisseurs s'est moins porté sur les fonds en 2011. La crise financière ainsi que la crise de la dette européenne ont eu un effet négatif sur le secteur, explique Myriam Vanneste, présidente de la BEAMA (Belgian Asset Managers Association).

La baisse de l'actif net est liée à la contraction des cours, mais également à des remboursements nets. En raison d'un besoin de liquidités, certaines banques ont davantage conseillé les livrets d'épargne et les bons de caisse. Les fonds ne jouissent par ailleurs pas d'une fiscalité favorable en Belgique, selon Mme Vanneste.

L'actif des fonds obligataires commercialisés en Belgique a reculé l'an dernier de 11,1%, (-3,16 milliards d'euros). Celui des fonds monétaires a noté une hausse de 132,9%, soit 2,71 milliards d'euros, sur l'ensemble de l'année 2011.

Les fonds d'actions ont reculé en 2011 de 28,2% (-9,03 milliards d'euros) et les fonds avec protection de capital de 15,2% (-3,52 milliards d'euros). Les fonds mixtes ont, quant à eux, perdu 3,29 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année. Les fonds d'épargne-pension se sont contractés de 0,88 milliard d'euros et les fonds immobiliers de 0,17 milliard d'euros.

Trends.be, avec Belga

Le choix des investisseurs s'est moins porté sur les fonds en 2011. La crise financière ainsi que la crise de la dette européenne ont eu un effet négatif sur le secteur, explique Myriam Vanneste, présidente de la BEAMA (Belgian Asset Managers Association). La baisse de l'actif net est liée à la contraction des cours, mais également à des remboursements nets. En raison d'un besoin de liquidités, certaines banques ont davantage conseillé les livrets d'épargne et les bons de caisse. Les fonds ne jouissent par ailleurs pas d'une fiscalité favorable en Belgique, selon Mme Vanneste. L'actif des fonds obligataires commercialisés en Belgique a reculé l'an dernier de 11,1%, (-3,16 milliards d'euros). Celui des fonds monétaires a noté une hausse de 132,9%, soit 2,71 milliards d'euros, sur l'ensemble de l'année 2011. Les fonds d'actions ont reculé en 2011 de 28,2% (-9,03 milliards d'euros) et les fonds avec protection de capital de 15,2% (-3,52 milliards d'euros). Les fonds mixtes ont, quant à eux, perdu 3,29 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année. Les fonds d'épargne-pension se sont contractés de 0,88 milliard d'euros et les fonds immobiliers de 0,17 milliard d'euros. Trends.be, avec Belga