La banque a vu en 2015 une augmentation des comptes courant au détriment de l'épargne. Une situation peu surprenante au vu des taux d'intérêt historiquement bas des comptes d'épargne.

Parmi les autres banques du pays, KBC/CBC fait état d'un montant déposé en épargne de 39,61 milliards d'euros fin 2015, soit 2,43 milliards de plus que l'année précédente.

Du côté de Crelan, l'encours des comptes d'épargne est en très légère hausse (+0,15%), à 10,8 milliards d'euros. "À long terme, c'est surtout la croissance des fonds et des notes qui frappe. Après une forte croissance en 2014, tant l'encours (+9,7%) que la production (+13,3%) de ces produits augmentent à nouveau très fortement en 2015. Les fonds mixtes sont les plus prisés", souligne encore Crelan.

En juin, l'encours des comptes d'épargne réglementés atteignait le montant record de 262,94 milliards, selon la Banque nationale de Belgique. Les derniers chiffres d'octobre faisaient état de 261,25 milliards d'euros.

La banque a vu en 2015 une augmentation des comptes courant au détriment de l'épargne. Une situation peu surprenante au vu des taux d'intérêt historiquement bas des comptes d'épargne. Parmi les autres banques du pays, KBC/CBC fait état d'un montant déposé en épargne de 39,61 milliards d'euros fin 2015, soit 2,43 milliards de plus que l'année précédente. Du côté de Crelan, l'encours des comptes d'épargne est en très légère hausse (+0,15%), à 10,8 milliards d'euros. "À long terme, c'est surtout la croissance des fonds et des notes qui frappe. Après une forte croissance en 2014, tant l'encours (+9,7%) que la production (+13,3%) de ces produits augmentent à nouveau très fortement en 2015. Les fonds mixtes sont les plus prisés", souligne encore Crelan. En juin, l'encours des comptes d'épargne réglementés atteignait le montant record de 262,94 milliards, selon la Banque nationale de Belgique. Les derniers chiffres d'octobre faisaient état de 261,25 milliards d'euros.