D'après les informations collectées par De Tijd, les Belges fortunés disposant d'au moins 250.000 euros ont confié au total 406,4 milliards d'euros à 24 institutions financières. En trois ans, celles-ci ont constaté une augmentation de 8% de leurs actifs sous gestion.

Une part importante, soit près de 280 milliards d'euros, est confiée auprès des grandes banques (BNP Paribas Fortis, Belfius, ING Belgique, KBC) qui disposent d'un département de banque privée. Les critères d'accès à la banque privée varient d'une banque à l'autre.

BNP le plus démocratique

BNP Paribas Fortis est le plus "démocratique" avec un seuil d'entrée à 250.000 euros. Ce seuil peut être fixé ailleurs à 500.000 ou un million d'euros.

Certains acteurs ont une division distincte réservée aux clients très riches, sous l'appellation "wealth management", dont le seuil d'entrée est quant à lui fixé à cinq millions d'euros. En dehors des grandes banques, le marché est dominé par des banquiers privés spécialisés, qui gèrent au total plus de 100 milliards d'euros d'actifs.