En soi, cela n'a rien de révolutionnaire, mais il a toujours été dit par les représentants de la Ville de Bruxelles qu'il n'y aurait pas un seul euro de fonds publics dans l'opération, souligne l'Echo.

Par ailleurs, Eurostat, la DG Statistiques de la Commission européenne, considère de plus en plus souvent aujourd'hui que toute opération dans laquelle le secteur public est impliqué, même si le secteur privé en supporte le plus gros fardeau, est susceptible d'être consolidée, donc ajoutée à l'endettement public, ce qui ne ravira pas le ministre des Finances.

En soi, cela n'a rien de révolutionnaire, mais il a toujours été dit par les représentants de la Ville de Bruxelles qu'il n'y aurait pas un seul euro de fonds publics dans l'opération, souligne l'Echo. Par ailleurs, Eurostat, la DG Statistiques de la Commission européenne, considère de plus en plus souvent aujourd'hui que toute opération dans laquelle le secteur public est impliqué, même si le secteur privé en supporte le plus gros fardeau, est susceptible d'être consolidée, donc ajoutée à l'endettement public, ce qui ne ravira pas le ministre des Finances.