Les taux de nombreux pays, y compris les USA, se tendent depuis que les marchés ont pris connaissance des perspectives de resserrement monétaire de la Banque centrale américaine. Ce lundi matin, le taux long de l'Espagne a ainsi passé la barre des 5%, au plus haut depuis début avril.

En outre, une adjudication d'obligations linéaires (OLO) ce lundi par la Belgique a provoqué un surcroît de pression, selon Anne Leclercq, directrice au sein de l'Agence de la Dette. Si le taux belge à 10 ans s'est fortement tendu ces derniers jours, de 80 points de base, il reste, à 2,8%, à un niveau très bas si l'on se souvient qu'il avait flirté avec les 6% fin 2011. Une forte hausse des taux belges peut néanmoins représenter une mauvaise nouvelle pour le budget.

Les taux de nombreux pays, y compris les USA, se tendent depuis que les marchés ont pris connaissance des perspectives de resserrement monétaire de la Banque centrale américaine. Ce lundi matin, le taux long de l'Espagne a ainsi passé la barre des 5%, au plus haut depuis début avril. En outre, une adjudication d'obligations linéaires (OLO) ce lundi par la Belgique a provoqué un surcroît de pression, selon Anne Leclercq, directrice au sein de l'Agence de la Dette. Si le taux belge à 10 ans s'est fortement tendu ces derniers jours, de 80 points de base, il reste, à 2,8%, à un niveau très bas si l'on se souvient qu'il avait flirté avec les 6% fin 2011. Une forte hausse des taux belges peut néanmoins représenter une mauvaise nouvelle pour le budget.