Cette banque, qui sera lancée au printemps, sera initialement dotée de 12 milliards de livres en capital, auxquels s'ajoutent 10 milliards de livres en prêts garantis par l'Etat.

Cela permettra de soutenir plus de 40 milliards de livres d'investissements dans les infrastructures, comme les transports ou les énergies renouvelables, "qui relanceront l'économie" tout en aidant le Royaume-Uni à atteindre son objectif de neutralité carbone, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué.

"Nous soutenons cette banque avec les financements nécessaires pour réaliser des infrastructures dignes du XXIe siècle et créer des emplois", a souligné le ministre Rishi Sunak.

Censé accompagner la reprise, le budget dévoilé mercredi sera le premier depuis la sortie effective du marché unique et de l'union douanière européens par le Royaume-Uni, l'un des pays au monde les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus avec plus de 122.000 morts.

Le PIB du pays s'est contracté au rythme record de 9,9% en 2020 à cause du choc de la crise sanitaire, qui a paralysé des secteurs entiers d'activité pendant des mois. Un nouveau confinement, en vigueur depuis début janvier, sera progressivement levé entre mars et fin juin.

En juin dernier, le Premier ministre conservateur Boris Johnson avait déclaré vouloir s'inspirer du "New Deal" du président américain Franklin D. Roosevelt pour relancer l'économie, en investissant massivement dans les infrastructures.

Cette banque, qui sera lancée au printemps, sera initialement dotée de 12 milliards de livres en capital, auxquels s'ajoutent 10 milliards de livres en prêts garantis par l'Etat. Cela permettra de soutenir plus de 40 milliards de livres d'investissements dans les infrastructures, comme les transports ou les énergies renouvelables, "qui relanceront l'économie" tout en aidant le Royaume-Uni à atteindre son objectif de neutralité carbone, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué. "Nous soutenons cette banque avec les financements nécessaires pour réaliser des infrastructures dignes du XXIe siècle et créer des emplois", a souligné le ministre Rishi Sunak. Censé accompagner la reprise, le budget dévoilé mercredi sera le premier depuis la sortie effective du marché unique et de l'union douanière européens par le Royaume-Uni, l'un des pays au monde les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus avec plus de 122.000 morts. Le PIB du pays s'est contracté au rythme record de 9,9% en 2020 à cause du choc de la crise sanitaire, qui a paralysé des secteurs entiers d'activité pendant des mois. Un nouveau confinement, en vigueur depuis début janvier, sera progressivement levé entre mars et fin juin. En juin dernier, le Premier ministre conservateur Boris Johnson avait déclaré vouloir s'inspirer du "New Deal" du président américain Franklin D. Roosevelt pour relancer l'économie, en investissant massivement dans les infrastructures.