La BCE a lancé en mars 2015 un vaste programme de rachats de dettes, "quantitative easing" dans le jargon, dans l'espoir de faire repartir l'économie et les prix. Dans un premier temps uniquement consacré à de la dette souveraine, le programme a été étendu depuis quelques mois aux obligations d'entreprises.

Ce programme a également été relevé à 80 milliards d'euros par mois, contre 60 milliards mensuels initialement.

La semaine dernière, le montant des rachats d'obligations d'entreprises par la BCE s'élevait à 20,497 milliards d'euros.